Lutter contre l’alcool grâce au plantes

L’alcool est une substance qui assomme le cerveau de son consommateur. Lorsque sa consommation est abusive, il devient à la fois nocif pour l’encéphale et pour les organes digestifs. Une désintoxication reste la meilleure solution contre l’alcoolisme. Toutefois, il existe aussi des plantes médicinales qui permettent de lutter contre les effets de l’alcool.

Le Kudzu contre la dépendance à l’alcool

Les solutions herboristes sont très efficaces pour lutter contre l’alcoolisme. Vous pouvez aussi vous rendre à l’Institut Adios pour trouver des remèdes adéquats contre cette dépendance.

Parmi les nombreuses plantes disponibles dans la nature, le Kudzu est souvent cité. C’est une plante d’origine chinoise qui continue d’être utilisée pour soigner les personnes en état d’ivresse.

Quelle est sa composition ?

Le Kudzu est composé de substances apaisantes comme les phytostérols, les saponosides, la puérarine, le généistéine et la daidzine. Cet agencement lui confère des propriétés sédatives et adoucissantes.

Quelles sont ses actions ?

Le Kudzu réduit l’appétit de l’alcool chez les addicts. La daidzine contenue dans la plante est connue pour son effet catalyseur. C’est en réalité ce composé qui freine l’envie d’alcool.

Quant aux autres substances, elles contribuent à la diminution des sensations de manque pendant la désintoxication.

Le Kudzu peut aussi être utilisé pour les désaccoutumances contre la drogue et tout autre stupéfiant. Il régularise la circulation sanguine, le drainage du foie et protège les organes. Pour le traitement, il faut suivre un dosage de 300 milligrammes matin et soir.

Comment faire face à l’anxiété pendant la désintoxication ?

Grâce à sa composition chimique, le Kudzu permet de lutter efficacement contre l’angoisse au cours du sevrage. Par ailleurs, il existe également d’autres solutions contre l’anxiété.

L’acupuncture

Plus précisément, certains points de l’organisme tranquillisent le corps et stimulent la réceptivité des neurones. Cette dernière action est vraiment nécessaire, car l’alcool détruit l’activité neurologique de perception de la douleur et des émotions.

Changer ses habitudes

La désintoxication ne doit pas être perçue comme une contrainte, mais une sage décision. Il faut donc commencer à s’apprêter mentalement à cette épreuve. Aussi, limitez ou évitez tout contact avec les endroits pouvant potentiellement augmenter ce désir de consommation. Éloignez-vous également de la bière et des boissons alcoolisées.

Attention !

Le sevrage ne doit pas être brutal. Commencez plutôt à réduire votre consommation progressivement. Évitez surtout la solitude, elle risque d’augmenter l’angoisse.

Il existe des centres d’accompagnement pour vous soutenir tout au long de la période de désintoxication, et même après. Méfiez-vous des aliments riches en alcool comme le glucose. Il ne s’agit pas seulement d’arrêter de boire, mais de diminuer les excès et les effets de l’alcool sur l’organisme.

Les plantes comme la passiflore, la bardane et le millepertuis interviennent aussi dans la lutte contre la dépendance à l’alcool. Seulement, elles ne sont pas aussi efficaces que le Kudzu.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour voter

Laisser un commentaire